Bienvenue sur le site mobile des archives départementales des hauts-de-seine.

Nos missions

Histoire du département

Bibliothèque des Archives

Bibliothèque André-Desguine

Bibliothèque La Souvarine

Nos actualités

Plan du site

Contact

le 13.04.2016

S'armer, subir, se souvenir

Les Archives départementales poursuivent leur rétrospective des événements de la Grande Guerre dans les Hauts-de-Seine. Usines de guerre, bombardements et célébrations de la paix, mais aussi des victimes, sont au centre de cette exposition. A découvrir jusqu’au 29 mai 2016.

© Conseil départemental des Hauts-de-Seine

Pour faire suite au premier volet de l’exposition « Les Hauts-de-Seine dans la Grande Guerre : mobiliser, soutenir, soigner », consacrée à l’entrée en guerre, aux parcours de soldats alto-séquanais et à la vie à l’arrière, cette seconde partie aborde l’effort de guerre (reconversion des usines en fabriques d’obus, d’avions ou de chars, travail féminin, grèves) les implantations militaires (magasin d’équipement militaire à Vanves, dépôt automobile à Boulogne), les bombardements par zeppelins, avions ou canons à longue portée, et enfin la sortie de guerre et le souvenir (traités de paix signés à Neuilly et Sèvres, monuments aux morts, cimetière américain de Suresnes, mémorial Lafayette à Marnes-la-Coquette). 

Cette exposition révèle les conséquences de la guerre sur ce territoire de l’arrière, à travers les collections des Archives départementales, mais aussi par des documents d’autres services publics d’archives ou même de particuliers. Documents orignaux, affiches, photographies et film viennent témoigner du quotidien d’un territoire emporté dans la tourmente de la guerre.

Jusqu'au 29 mai 2016 

Du lundi au vendredi, 9h-17h 

137 avenue Joliot-Curie à Nanterre 

Entrée libre 

Groupes sur réservations au 01.41.37.11.02

partager

Conseil départemental des Hauts-de-Seine a étudié la question importante, qui, souvent, on nous pose. Question anonyme, et s'inquiètent de la plus grande partie de les jeunes, c'est le problème de la dysfonction érectile chez les jeunes. Dans toute la France augmente la croissance des émigrés, et la population des autochtones diminue. Orientales les gens souffrent moins de problèmes de dysfonction érectile. Quelle est la raison? La chaleur du climat, de l'air frais et une vie plus sédentaire. La décision de la maladie de la dysfonction érectile existe, et c'est le Cialis. Cialis - le meilleur des médicaments sur le marché pour le traitement de cette maladie. Le nombre minimum d'effets secondaires et la durée maximale de travail de préparation. Comme indiqué par le fabricant est de 36 heures de travail et les plaisirs de la vie. La substance des médicaments Cialis - Tadalafil. C'est pour cela qu'il beaucoup connaissent sous le nom de tadalafil. Cialis sans ordonnance est assez facile d'acheter en ligne. "La jeunesse saine avec le Cialis est notre choix!" © Conseil départemental des Hauts-de-Seine.