Bienvenue sur le site mobile des archives départementales des hauts-de-seine.

Nos missions

Histoire du département

Bibliothèque des Archives

Bibliothèque André-Desguine

Bibliothèque La Souvarine

Nos actualités

Plan du site

Contact

1889 : la Tour Eiffel et Levallois-Perret

La Tour Eiffel est le symbole de l’exposition universelle de 1889. Mais la « Tour de 300 mètres » trouve son origine dans les Hauts-de-Seine, plus précisément à Levallois-Perret, dans les ateliers de la société Gustave Eiffel et Cie…

397PEG64
397PEG64 © Archives départementales
Agrandir l'image

L’exposition universelle de 1889 doit célébrer le centenaire de la Révolution française. Le clou de cette exposition reste l’édification d’une tour de 300 mètres, dont le projet est annoncé dès 1884. Un concours est lancé en 1886, et parmi les candidats, on compte Gustave Eiffel, qui jouit déjà d’une grande renommée pour ses ouvrages métalliques. Il a déjà réalisé les viaducs de Porto et de Garabit, mais également la structure de la statue de la Liberté. Le 8 janvier 1887, le projet de Gustave Eiffel est définitivement retenu : une convention entre l’État, la ville de Paris et Eiffel est signée.


C’est alors l’effervescence à Levallois Perret : en effet, depuis 1866, année de création de la commune, le constructeur Gustave Eiffel y a installé ses ateliers, au 48 rue Fouquet. En 1868, la société G Eiffel et Cie est officiellement constituée, avec son siège sur le site de l’usine.


Le montage des parties métalliques de la tour débute en juillet 1887. De fait, ce chantier est assez atypique, car même s’il est spectaculaire, une grande partie du travail est réalisée en amont, dans les ateliers de Levallois-Perret. Le fer vient des usines Fould-Dupont, en Meurthe-et-Moselle, puis chacune des 18 038 pièces est découpée, percée, pré-assemblée en éléments de 5 mètres environ à Levallois-Perret. Deux tiers des 2 500 000 rivets de la tour sont posés en usine. Et si une pièce pose problème, elle est réexpédiée à Levallois-Perret.


En 1888, pour faire face aux travaux demandés par la construction de la tour, mais également par les écluses du canal de Panama, Gustave Eiffel loue de nombreux terrains autour de son usine qui atteint désormais une superficie de près de 16 400 mètres carrés !


Le 31 mars 1889, la tour de 300 mètres, que tous commencent déjà à appeler « la Tour Eiffel », est inaugurée. Gustave Eiffel est au sommet de la gloire. La ville de Levallois-Perret décide alors d’honorer son prestigieux citoyen en débaptisant la rue Fouquet, siège historique des usines Eiffel en rue Gustave-Eiffel. A 57 ans, en plus de sa tour, le brillant ingénieur a une rue à son nom, privilège rarissime.

partager