Bienvenue sur le site mobile des archives départementales des hauts-de-seine.

Nos missions

Histoire du département

Bibliothèque des Archives

Bibliothèque André-Desguine

Bibliothèque La Souvarine

Nos actualités

Plan du site

Contact

Les jeux olympiques de 1924 à Colombes


Les jeux Olympiques de 1924 se déroulent à Paris. Mais le cadre des principales épreuves est le stade de Colombes, qui devient pour l’occasion « stade olympique ».

"VIIIe Olympiade. Paris 1924. Programme des jeux Olympiques." Athlétisme au stade de Colombes du 6 au 13 juillet : programme, liste numérique et alphabétique des engagés. 1924.  1J662
"VIIIe Olympiade. Paris 1924. Programme des jeux Olympiques." Athlétisme au stade de Colombes du 6 au 13 juillet : programme, liste numérique et alphabétique des engagés. 1924. 1J662 © Archives départementales des Hauts-de-Seine

En 1894, le jeune Comité Olympique créé grâce aux efforts du baron Pierre de Coubertin, se réunit à Paris et décide du rétablissement des jeux Olympiques. C’est à Athènes, en 1896, que sont organisés les premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne.

En 1924, Paris est désigné, pour la seconde fois après les jeux de 1900, pour accueillir les VIIe Olympiades. Plus de 3 000 participants représentant 43 nations s’affrontent, l’Allemagne n’étant pas invitée comme lors de l’édition de 1920.

Construit sur un ancien hippodrome, le stade de Colombes, acheté par le journal « le Matin » et inauguré en 1907, devient stade olympique grâce aux travaux de l’architecte Louis Faure-Dujarric. Ces jeux sont marqués par l’apparition du premier village olympique installé en bordure du stade pour loger les athlètes. Autre nouveauté, la retransmission à la radio permet à un public plus important de suivre les épreuves en direct.

Le 5 juillet 1924, 40000 spectateurs assistent à la cérémonie d’ouverture. Sur le site de Colombes se déroulent principalement les épreuves d’athlétisme, de rugby, de football dont notamment la finale remportée par l’Uruguay et le départ et l’arrivée de l’épreuve de cyclisme sur route. Les compétitions d’aviron ont lieu sur le bassin de Colombes-Argenteuil.

Plusieurs athlètes s’illustrent au stade de Colombes : le Finlandais Paavo Nurmi gagne 3 épreuves de fond, tandis que les Britanniques Harold Abrahams et Eric Liddell emportent respectivement le 100 mètres et le 400 mètres, leur l’étonnant parcours jusqu’aux JO étant retracé dans le film « Les Chariots de feu » de Hugh Hudson. C’est aussi au cours de cette Olympiade que se révèle le nageur Johnny Weissmuller lors des épreuves ayant pour cadre la piscine des Tourelles, il deviendra célèbre par la suite en jouant le personnage de Tarzan au cinéma.

Au palmarès, la France termine deuxième derrière les États-Unis et devant la Finlande avec 12 médailles d’or, 13 d’argent et 10 de bronze.

A partir de 1928, le stade de Colombes portera le nom qu’il conserve toujours aujourd’hui : stade Yves-Du-Manoir, du nom d’un grand espoir de l’équipe de rugby du Racing club de France et de l’équipe de France, décédé dans un accident d’avion (1904-1928).

partager