Bienvenue sur le site mobile des archives départementales des hauts-de-seine.

Nos missions

Histoire du département

Bibliothèque des Archives

Bibliothèque André-Desguine

Bibliothèque La Souvarine

Nos actualités

Plan du site

Contact

Annie Kriegel

La Bibliothèque d'Histoire Sociale La Souvarine conserve les archives d'Annie Kriegel (1926-1995).

Rigueur et passion : hommage à Annie Kriegel - 1994
Rigueur et passion : hommage à Annie Kriegel - 1994 © Archives départementales des Hauts-de-Seine - C44RIG

Née en 1926 à Paris, Annie Kriegel, soeur de l'historien Jean-Jacques Becker, s'engage à l'âge de 16 ans, dans la Résistance en rejoignant les Jeunesses communistes.

À la Libération, elle reprend ses études et adhère au Parti communiste.

Après avoir réussi le concours de l'agrégation, elle est chargée par le Parti communiste des domaines de l'éducation et de la lutte idéologique, poste qu'elle occupe jusqu'en 1953. Elle est également membre du comité de rédaction de la revue du Parti La nouvelle critique.

En 1956, lorsque les Soviétiques écrasent la révolution hongroise, elle prend ses distances avec le Parti communiste. Elle le quitte définitivement à la suite des révélations du rapport Khrouchtchev (XXe Congrès du PCUS) sur les pratiques staliniennes.

Elle se tourne alors exclusivement vers l'enseignement et soutient une thèse publiée en 1964 sous le titre Aux origines du communisme français, 1914-1920.

Elle multiplie ensuite les publications sur ce thème et finit par devenir une des plus grandes spécialistes de l'histoire du PCF.

En 1969, elle est nommée professeur des université et directrice de la formation de sociologie politique à l'université Paris X - Nanterre. Elle intègre aussi le directoire du CNRS.

En 1977, elle est engagée par Le Figaro comme éditorialiste. En 1982, elle fonde la revue Communisme avec Stéphane Courtois.

Outre l'histoire du PCF et le marxisme, Annie Kriegel s'intéresse aussi au judaïsme. Elle publie ainsi de nombreux articles dans la revue L'Arche et fonde la revue d'études juives Pardès.

Annie Kriegel décède en 1995 à Paris.

Documents associés 2 Documents

partager