Bienvenue sur le site mobile des archives départementales des hauts-de-seine.

Nos missions

Histoire du département

Bibliothèque des Archives

Bibliothèque André-Desguine

Bibliothèque La Souvarine

Nos actualités

Plan du site

Contact

Le fonds Capaul

Albert Capaul (1827-1904) a peint plus de 900 aquarelles, représentant des paysages ou des scènes de la vie quotidienne. Les Archives départementales des Hauts-de-Seine possèdent 45 de ces œuvres, qui sont autant de témoignages de la physionomie de notre territoire à la fin du 19e siècle.

Route de Bourg-la-Reine à Fontenay-aux-Roses.
Route de Bourg-la-Reine à Fontenay-aux-Roses. © Archives départementales des Hauts-de-Seine. 30Fi5

Albert Capaul, de son véritable nom Charles Albert Roch Capaul dit Collenberg, et dont la famille paternelle était originaire des Grisons, naquit le 30 mai 1827 à l’hôtel de la Monnaies, 11 quai Conti, à Paris et mourut en 1904 dans cette même ville. 

Son père, premier aide-concierge à la Monnaie, fut promu en 1837 premier concierge et le restera jusqu’à sa mort en 1853.
C’est ainsi qu’Albert, tout naturellement, commença en 1845 une carrière à la Monnaie qui durera 53 ans. Au début employé au service du laboratoire des essais, il exerça, de 1849 à 1858, les fonctions de commis gardien du musée, puis enfin, en tant qu’aide-essayeur, il participa au contrôle de qualité des feuilles d’or qui servirent à redorer le dôme des Invalides.

Ses aquarelles, rarement signées, mais identifiables par l’écriture de leurs titres laissent supposer une personnalité modeste et plutôt solitaire. Les scènes et paysages représentés à travers des croquis souvent naïfs mais pleins de charme, évoquent un goût marqué pour les longues  promenades et l’herborisation.
Ses œuvres dont la plupart datent de 1880-1887 et les dernières de 1902-1903 sont classées dans des calepins, d’un format carte-postale. Elles ne nous sont pas connues en totalité car nous avons peu de renseignement sur les collectionneurs privés, mais nous pouvons compter à ce jour environ 900 pièces :

609 appartenant au fonds des Archives départementales :
- 151 dans les Ardennes
- 24 en Seine-Saint-Denis
- 43 dans les Hauts-de-Seine
- 142 dans le Val-de-Marne où il possédait une maison
- 62 dans les Yvelines
- 75 dans le Val-d’Oise
- 112 dans l’Essonne

300 appartenant à des associations ou à des particuliers dont plus de 50 en Suisse.

Les 43 œuvres d’Albert Capaul conservées par les Archives départementales des Hauts-de-Seine, illustrent 15 des 36 communes que compte notre département (Antony, Bois-Colombes, Bourg-la-Reine, Châtenay-Malabry, Châtillon, Colombes, Courbevoie, Fontenay-aux-Roses, Gennevilliers, Le Plessis-Robinson, Neuilly-sur-Seine, Saint-Cloud, Sèvres et Vaucresson) et 2 esquisses au crayon évoquent l’hôtel de la Monnaie à Paris.

Notons, que l’aquarelle intitulée Pont de la Jatte à la Garenne (30FI 25) évoque en fait Courbevoie.

Bibliographie : HUBERT-BRIERRE, Jean.  L’aquarelliste Albert Capaul et ses attaches Rhéto-Franciliennes. Article dans Revue historique ardennaise, tome XXIX, année 1994, p. 91-125.

partager