Bienvenue sur le site mobile des archives départementales des hauts-de-seine.

Nos missions

Histoire du département

Bibliothèque des Archives

Bibliothèque André-Desguine

Bibliothèque La Souvarine

Nos actualités

Plan du site

Contact

Qu'est-ce que le recrutement militaire ?

La conscription, créée en 1798 et suspendue en 1997, a entrainé la production d'archives essentielles, notamment pour la recherche généalogique.

Le recrutement militaire a été créé avec la loi du 19 fructidor an VI (5 septembre 1798), dite « loi Jourdan », instituant la conscription et le service militaire obligatoire. La loi Jourdan fonde le principe du recrutement militaire et met fin à la pratique du volontariat employée jusque là. Suivant le précepte de la loi, « tout Français est soldat et se doit à la défense de sa patrie ». Chaque homme, de 20 à 25 ans, recensé est appelé sous les drapeaux suivant l’ordre de son inscription.

Napoléon 1er met en place le conseil de révision et le tirage au sort en date du 8 nivôse an XIII (29 décembre 1804). Les hommes nés la même année forment une « classe », c’est-à-dire un contingent militaire qui peut dès lors être appelé par l’armée selon ses besoins.


La loi du 21 mars 1905 (Loi Berteaux) instaure pour la première fois un service militaire personnel, universel et obligatoire, mettant ainsi fin au principe du tirage au sort, du remplacement et des dispenses.


La loi du 28 octobre 1997 suspend l’appel sous les drapeaux et réforme le service militaire en professionnalisant l’armée et en mettant en place un recensement suivi d’une « Journée d’appel de préparation à la défense» (JAPD). Puis, en 2006, la « loi pour l’égalité des chances » créé un nouveau « service civil volontaire ».


Deux séries documentaires, ayant deux origines administratives distinctes, intéressent la préparation militaire et le recrutement de l’armée. Ce sont :

- d’une part, les registres matricules des états signalétiques et des services, complétés par leurs tables alphabétiques annuelles, tenus par les autorités militaires, qui sont versés annuellement aux Archives départementales.

- d’autre part, les recensements militaires et les listes de tirage au sort de tous les jeunes gens d’une même classe d’âge, dont l’établissement est coordonné par le bureau des affaires militaires de la préfecture et par les mairies.

Tables alphabétiques, tableaux de recensement et listes de tirage au sort forment les trois principaux ensembles documentaires des recensements militaires. Ils trouvent cependant des compléments utiles dans plusieurs typologies plus modestes : conscription, procès-verbaux des opérations du conseil de révision, états nominatifs des hommes de l’armée territoriale et états de recensement de la garde nationale mobile…

partager