Bienvenue sur le site mobile des archives départementales des hauts-de-seine.

Nos missions

Histoire du département

Bibliothèque des Archives

Bibliothèque André-Desguine

Bibliothèque La Souvarine

Nos actualités

Plan du site

Contact

Synthèse du rapport d'activités 2014


 Le Service archéologique départemental a pour mission d’étudier, de protéger et de mettre en valeur le patrimoine archéologique des Hauts-de-Seine issu de la réalisation d’opérations d’archéologie préventives ou programmées et d’inventorier l’ensemble des sites et vestiges découverts sur le département.

 

 

Les opérations archéologiques


Une convention de partenariat avec l’Inrap a été signée pour la réalisation d’un diagnostic sur la commune de Nanterre, à l’emplacement du site dit du « Docteur Pierre ». Situé le long de la ligne de chemin-de-fer Paris-Saint-Germain, entre les gares de Nanterre-Université et Nanterre-Ville, cet emplacement était occupé jusqu’en 2013 par une usine de la société Natalys, marque de vêtement pour enfants. La plupart des bâtiments ont été démolis à l’exception de deux édifices construits au début du XXe siècle, l’usine du Docteur Pierre et le pavillon du directeur, qui seront réhabilités dans le cadre du projet d’aménagement de la Société d’économie mixte de Nanterre (SEMNA). Les bâtiments de cette usine, et plus particulièrement ses façades et sa couverture principale, sont inscrits à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques. Ils font partie du patrimoine industriel de la ville de Nanterre . À proximité de ces bâtiments, il existait plusieurs installations dont un distillateur de menthe. L’ensemble était entouré d’un jardin et de plusieurs parcelles exploitées pour la culture de la menthe poivrée qui servait à la fabrication de poudres et de pates à dentifrice ainsi que de lotions bucco-dentaires. Une partie de ces jardins étaient encore accessibles en 2014, entre l’usine et la voie de chemin-de-fer. C’est à cet emplacement que des vestiges d’occupation ancienne furent mis au jour lors de la réalisation des tranchées de diagnostic (voir rubrique « Opération archéologiques/Nanterre 2014»).
 

Le service a également participé à la préparation d’un second diagnostic sur la commune d’Antony, à l’emplacement de l’ancien collège Descartes, a fourni des éléments de la carte archéologique pour l’élaboration de deux dossiers de saisine, celui du Tramway 10 Antony-Clamart et celui de l’église Saint-Jean-Baptiste de Sceaux.


En 2014, 9 opérations ont été prescrites par l’Etat par l’intermédiaire du Service Régional de l’Archéologie, sur les communes de Rueil-Malmaison, Nanterre (3 opérations), Boulogne-Billancourt, Antony, Saint-Cloud, Issy-les-Moulineaux, Sèvres et Sceaux.





L’activité éducative et culturelle



La mallette pédagogique sur le Néolithique des Hauts-de-Seine a été mise à la disposition de quatre établissements scolaires pour être testée. Le transport de cette mallette a été assuré par le Département. Elle pourra de nouveau être empruntée à partir du mois de janvier 2016.
Le service a participé au projet « Préhistoscène », porté par la Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie (MAE) de Nanterre et subventionné par le dispositif SIEL du conseil départemental (Soutien aux Initiatives Educatives Locales) ainsi que la région Île-de-France. L’objectif de ce projet est de créer une passerelle entre le monde scientifique, les chercheurs, et les enfants des Hauts-de-Seine (voir rubrique « Valorisation et diffusion/Jeune public et scolaires »).




L’activité patrimoniale et de recherche



Le service a procédé à :

- l’archivage des documents issus des fouilles réalisées avant les travaux de construction de  l’autoroute A86, sur les communes de Nanterre et Rueil-Malmaison.

- la poursuite des études documentaire et cartographique des plus anciennes occupations humaines en vallée de Seine. L’inventaire des sites paléolithiques ainsi que la recension des collections archéologiques conservées dans les Hauts-de-Seine ont été initiés. Certains sites de référence font l’objet d’un travail de recherche et de valorisation en collaboration avec les chercheurs de l’UMR 7041 du CNRS, équipe Ethnologie préhistorique, du département des Yvelines, des Universités d'Oxford et College London. En octobre 2014, une rencontre internationale a été organisée à la Maison Archéologie & Ethnologie-René-Ginouvès de Nanterre (MAE) afin de présenter les collections archéologiques aux chercheurs français et anglais.



Le service s’occupe enfin de la conservation et de la restauration des collections archéologiques : une statue en terre cuite du dernier quart du XVIIIe siècle, découverte à Bagneux, a notamment été restaurée (130×46,5 cm).

partager

Voir Aussi