Bienvenue sur le site mobile des archives départementales des hauts-de-seine.

Nos missions

Histoire du département

Bibliothèque des Archives

Bibliothèque André-Desguine

Bibliothèque La Souvarine

Nos actualités

Plan du site

Contact

Le service archéologique des Hauts-de-Seine

Le Conseil départemental des Hauts-de-Seine s’est doté en 2006 d’un service archéologique, agréé en 2010 pour la réalisation d’opérations d’archéologie préventive, diagnostics et fouilles. Il assure une expertise territoriale en matière de vestiges enfouis et de patrimoine bâti. Ses missions d’étude et de recherche, de protection et de  gestion, de valorisation et de diffusion en font un acteur privilégié du patrimoine archéologique alto-séquanais.

© SAPC92-2013
Agrandir l'image

 

 

Le service


Créé en 2006, le service archéologique des Hauts-de-Seine, rattaché au Pôle Culture, s’est vu initialement attribuer trois missions : inventorier, cartographier et valoriser le patrimoine archéologique départemental. Une première synthèse des données collectées sur le territoire a été établie afin de caractériser et de localiser ces éléments pour en assurer la connaissance et la mise en valeur. Parallèlement, le service assurait une mission de conseil auprès des aménageurs publics et privés et réalisait des suivis de travaux.


Au regard de l’implication grandissante du service archéologique départemental dans les projets d’aménagement, ainsi que des enjeux patrimoniaux et scientifiques qu’ils ont pour corollaire, le Conseil départemental des Hauts-de-Seine prit la décision de faire évoluer ses missions.


Le service archéologique est ainsi agréé en 2010 par les ministères en charge de la Culture et de la Recherche, pour les diagnostics d’archéologie préventive réalisés au cas par cas, et pour les fouilles concernant la Protohistoire. Intervenant sur l’ensemble du département, le service est devenu une ressource évidente pour la conservation du patrimoine et de l’aménagement du territoire.



Ses missions

La constitution des connaissances est un enjeu majeur pour le développement d’un territoire et pour son attractivité. L’unité archéologie des Hauts-de-Seine met en œuvre ses projets scientifiques et culturels, en collaboration avec les services de l’État, pour détecter, étudier et sauvegarder le patrimoine archéologique. Ses missions comportent ainsi plusieurs volets.


Le premier est d’apporter conseil et expertise aux différents acteurs des Hauts-de-Seine : services départementaux et de l’État, aménageurs publics et privés, communes, associations patrimoniales, propriétaires publics et particuliers. Cette sensibilisation permet d’accompagner les projets d’aménagements publics et privés en proposant une assistance à maîtrise d’ouvrage en amont de toute intervention susceptible d’affecter le patrimoine enfoui ou bâti.


Les opérations de terrain sont au cœur de l’activité du service qui participe à la connaissance et à la sauvegarde des patrimoines par la réalisation d’opérations d’archéologie préventive. Il s’agit de surveillance de travaux et de diagnostics en collaboration avec le Service régional d’archéologie d’Île-de-France et l'Institut national de recherches archéologiques préventives, ainsi que d’autres partenaires institutionnels, associatifs ou privés.


Les données rassemblées depuis de nombreuses années par le service permettent de constituer la carte archéologique départementale, un inventaire des sites alto-séquanais intégrés dans une base de données archéologiques interactive. Cet outil dynamique permet d’effectuer des recherches de nature topographique, chronologique et thématique, permettant d’appréhender l’évolution du paysage et de l’occupation du sol. C’est également un outil de gestion du patrimoine et d’aide à la décision pour l’aménagement des Hauts-de-Seine car il indique les probabilités de présence de vestiges, en évalue l’intérêt scientifique et l’étendue, et peut inciter à la réalisation de diagnostics et de fouilles.


La gestion des collections archéologiques des Hauts-de-Seine est une des missions du  service, qui assure une veille en conservation préventive de ce patrimoine hétérogène, fragile et non renouvelable. Des démarches globales d’actions de conservation sont ainsi menées sur le mobilier exhumé, depuis le terrain jusqu’au stockage définitif. Prélèvements, étude, inventaires, photographies, accompagnement d’actions de restauration, modalités de dépôt sont autant de moyens mis en œuvre pour l’enregistrement et la sauvegarde de ces éléments. C’est également le moyen d’en promouvoir l’étude en offrant aux étudiants et aux chercheurs les conditions optimales de conservation pour en permettre un examen plus approfondi.


Enfin, le service contribue à la valorisation des richesses patrimoniales des Hauts-de-Seine, à faire connaître au plus grand nombre l’histoire de notre territoire, faire découvrir l’archéologie et les métiers de la recherche, présenter les résultats des opérations de terrain et d’étude en laboratoire. Ces connaissances sont diffusées par le biais de conférences, de communications à des colloques, de publications scientifiques, d’organisation d’expositions, de participation à des événements nationaux tels que les Journées nationales de l’archéologie et les Journées du Patrimoine. Pour les scolaires, des actions de médiation sont proposées par le biais d’ateliers et d’animations ainsi que de mallettes pédagogiques destinées aux enseignants.



Les activités de l’unité Archéologie des Hauts-de-Seine sont présentées dans un rapport annuel, consultable en ligne et téléchargeable au format PDF.

partager