Bienvenue sur le site mobile des archives départementales des hauts-de-seine.

Nos missions

Histoire du département

Bibliothèque des Archives

Bibliothèque André-Desguine

Bibliothèque La Souvarine

Nos actualités

Plan du site

Contact

Les expositions itinérantes

Les thèmes des 6 expositions itinérantes proposées en prêt sont en rapport avec l’histoire et la littérature et sont élaborées à partir des fonds et collections des Archives départementales et de la Bibliothèque André-Desguine.

Exposition itinérante sur la Grande Guerre dans les Hauts-de-Seine
Exposition itinérante sur la Grande Guerre dans les Hauts-de-Seine © J. Grandiau

Les panneaux constituant les expositions itinérantes des Archives départementales sont légers et de manipulation facile. Les reproductions de documents sont collées sur des panneaux en carton plume encadrés.
Ils se clipsent entre eux et tiennent au sol comme des paravents. Le montage ne nécessite aucun matériel particulier. Une notice explicative est jointe.

Les conditions de réservation :
Le prêt s’effectue pour 3 semaines. Les réservations se font uniquement par téléphone.
Une fois la période d’emprunt décidée, il vous sera envoyé un contrat de prêt en double exemplaire dont l’un est à renvoyer complété et signé aux Archives accompagné de la photocopie du contrat d’assurance de votre établissement. Vous devrez conserver un double de ce contrat.
Lorsque vous viendrez chercher les panneaux de l’exposition, il vous sera remis gratuitement des questionnaires sur les panneaux de l’exposition que vous utiliserez si vous le souhaitez avec vos élèves ainsi que le catalogue illustré de l’exposition. Vous pourrez conserver ces documents.

Le transport :
Le transport aller et retour des expositions est à la charge du demandeur.
Les panneaux sont rangés dans des valises mesurant 130 cm x 90 cm et 25 cm d’épaisseur.
Il est conseillé de mesurer le coffre de votre véhicule avant de venir chercher les expositions.
Pour charger les malles, vous devrez rentrer sur le parking des Archives qui se trouve sur le boulevard Emile Zola, parallèle à l’avenue Joliot-Curie, entre la clinique de la Défense située au n° 16 et l’extension du Conseil départemental des Hauts-de-Seine au n° 24.
Attention : l’exposition « Histoire de Livres » n’est transportable que dans une camionnette en raison du nombre important de panneaux et des conditionnements (9 valises de 110cm x 115cm x 25cm).

Les thèmes :

Histoire

Ecoles et écoliers dans les Hauts-de-Seine au XIXe siècle
88 reproductions de documents d’archives (délibérations de conseils municipaux, plans d’écoles, cartes postales, manuels scolaires, livres de prix…) expliquent le rôle de l’école, l’histoire de l’institution scolaire et illustrent la vie des écoliers dans les Hauts-de-Seine au XIXème siècle.
I – De la maison d’école à l’école : les lois, l’enseignement, l’architecture scolaire.
II – La vie à l’école : le maitre, l’écolier, les programmes.
III – Le livre d’l’enfant, à l’école et à la maison : manuels scolaires, livres de prix, la bibliothèque de l’enfant.
28 panneaux sur carton plume (180x80cm).

Les Hauts-de-Seine dans la Grande Guerre
Affiches, photographies, lettres, illustrent le déroulement et l’impact de la Première Guerre mondiale dans les communes des Hauts-de-Seine. Différents thèmes sont abordés : la mobilisation, la vie à l’arrière, les hôpitaux, les bombardements, l’effort de guerre et les commémorations…
10 panneaux recto-verso déroulants, avec leur housse.

Hauts-de-Seine 1940-1944. Occupation, Résistance, Libération
84 reproductions de documents d’archives (affiches de propagande, presse et tracts clandestins, photos d’époque) retracent les évènements de la Seconde Guerre mondiale qui eurent lieu dans le département.
26 panneaux sur carton plume (180x80cm).

L’ère du temps
Cette exposition a été réalisée à partir des collections de la Bibliothèque André-Desguine et des Archives. Ouvrages anciens, manuscrits, almanachs, calendriers témoignent des tentatives des hommes pour apprivoiser le temps.
La multiplicité des calendriers, de l’Antiquité à nos jours, nous aide à comprendre la genèse de notre calendrier, avec ses tentatives de normalisation, ses errements, ses erreurs et ses aménagements, mais aussi nous permet de découvrir les calendriers étrangers.
Puis grâce aux livres d’heure, aux almanachs des postes, au calendrier perpétuel, à l’arbre généalogique nous pourrons répondre à des questions aussi diverses que : depuis quand l’année commence-t-telle au 1er janvier ? Qu’est-ce que le nombre d’or ? Tout le monde est-il en l’an 2000 ? Pourquoi y a-t-il des années bissextiles ?
18 panneaux recto-verso sur carton plume (180x80cm).

Litterature

Florian
Cette exposition a été réalisée à partir des collections de la Bibliothèque André-Desguine et des Archives. C’est une présentation de la vie et de l’œuvre du célèbre fabuliste, mort à Sceaux en 1794. Ecrivain prolifique, très apprécié en son temps, il s’était essayé à tous les genres ; malgré le demi-oubli dans lequel il est aujourd’hui tombé il reste le deuxième de nos fabulistes après La Fontaine. Son souvenir reste attaché au château de Sceaux où il fit de nombreux séjours.
Un large éventail de fables vous est proposé et on reconnaîtra à travers certaines de leurs morales des adages toujours utilisés aujourd’hui et dont on avait oublié l’auteur.
I – Le chevalier de Florian à travers sa correspondance
II – Le citoyen Florian et la Révolution
III – Les fables
18 panneaux recto-verso sur carton plume (180x80cm).

Histoires de Livres
Cette exposition a été réalisée à partir des collections de la Bibliothèque André-Desguine.
Elle retrace l’histoire de l’imprimé du XVe au XIXe siècle, avec une présentation de la fabrication, de l’édition et de la diffusion des livres, de l’incunable à la presse.
Le livre est l’une de formes de la mémoire des hommes, il est aussi l’un des savoir-faire indispensables à la transmission des connaissances. Dans l’exposition, il est présenté sous ses deux aspects successifs. D’abord un objet artisanal dont la fabrication est assez longue et minutieuse (du XVe au XIXe) puis dans une période plus courte, mais riche en perfectionnements techniques, c’est l’objet produit par l’industrie en grandes quantités. Le lectorat augmente grâce au développement de l’enseignement primaire obligatoire au XIXe siècle.
I – Le livre imprimé du XVe au début du XIXe siècle :
Le livre, objet artisanal ; les formes du livre ; livre, société et état.
II – Le livre et la révolution industrielle
Une fabrication mécanique et contrôlée ; publics et marchés nouveaux.
59 panneaux sur carton plume (100x100cm).

partager